Tour d'europe en camping-car des piconvoyageurs

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis


«  Décembre 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 



Rubriques

Aprés le tour
Avant le tour
Journal de bord
La famille
Le projet
Léa
Mathilde
Nos voyages
Notre tour
Nous contacter
Pauline
Tiphanie

Menu

caramaya
au frontières de l'europe
Les marcoux en oz
Le tour du monde de solène et seb

La lettonie

 

 



 

 

 

La Lettonie

 

 

 

Dimanche 15 juin: Fête des pères, un petit cadeau de bonheur sorti droit de leur coeur

 

 

 

  

                  

 

Mon papa le meilleur


Il est beau, il est fort

Il est si gentil que je l'aime à lafolie,

Intelligent, fantastique

Toujours dans une forme olympique

Il est le champion interplanétaire

Un jour, il est monté au sommet du Mont Papa,

Depuis, c'est le roi d'entre les rois.

Mon papa, c'est le meilleur du monde!

Pauline

 

 

Mon papa

Quand je lui fais un câlin,

Tout le bonheur est serré dans mon coeur.

Parce qu'il est grand, beau,

intelligent, costaud;

Parce qu'il est rare et précieux comme de l'or

Il est gentil, généreux, rassurant;

Il est drôle, fantastique mais jamais méchant.

Il est tendre et doux, c'est le roi!

C'est mon papa

Léa

 

Mon papa le roi

Un papa ce n'est pas rien.

Un papa c'est gentil et moi mon papa je l'adore

il me fait rire

et il nous aime;

Quand il est au travail

je pense très fort à lui

Mon papa le roi je l'aime

Mathilde

 

 

Nous avons passé la frontière et sommes en Lettonie depuis ce matin. A croire que nous sommes attirés par les courses à moteur, à Liépaja au sud du pays nous avons assisté à une course de bateau off-shore qui se déroulaient en pleine ville. Ce fut l'occasion de découvrir ce sport plutôt rare mais très impressionnant et très bruyant.

 

 

 

Afin de profiter au maximum de la lumière, des parcours sont aménagés tout au long du litoral, des bancs sont mis face au soleil et ne désemplissent pas de la journée. Les filles sont trés bien roulées et n'hésitent pas à porter du très mini sur de très hauts talons, au grand bonheur de papa qui n'en perd pas une miette.

 

 

La photo n'est pas piratée d'un film de star wars mais nous sommes bien dans une rue piétonne face à la police de quartier qui circule sur des trottes électriques du futur. Un bon moyen pour se déplacer rapidement et avoir l'oeuil sur la population en passant innaperçu!!!!

 

 

 

 

 

 

Nous passons tout l'aprés-midi à profiter de la plage, du sable (pour les filles ) et du soleil (pour les parents) à lézarder. Nous voyons bien quelques ravagés affronter la mer à 10° mais ça nous vient même pas à l'esprit d'essayer.
Loin des villes, la quasi-totalité des maisons ont encore un puits et presque autant de fumoirs à poissons (genre petit cabinet en planche au fond du jardin). Elles sont en bois, très vétustes, sans double vitrage et quand on sait que l'hiver dure au moins 6 mois sous ces latitudes, il y a intérêt à prévoir un bon pull. Les villes sont quant à elles à l'opposé, et rivalisent sans rougir avec les nôtres, en étant mieux conçues (beaucoup de parcs et de pistes cyclables) et bien plus propres. Les voitures de luxe sont omniprésentes et quelques enseignes de grandes surfaces ne proposent même que des produits hauts de gamme dédiés à cette clientèle.
Les plages horaires d'ouverture des magasins sont très larges (9h/22 voir 23h pour certaines) et ce 7 jours sur 7, les parking ne désemplissent pas jusqu'à la fermeture.

 

 

Bien que dans l'ensemble le réseau routier soit très bon, beaucoup de routes secondaires sont en terre ; Et si les 4x4 se régalent sur ce genre de terrain, Martin ne rigole pas. Quelques 50 kilomètres de tôle ondulée en camping-car ça fait claquer les dents. Mais bon, la route côtière est agréable quoiqu'un peu monotone avec d'immenses lignes droites bordées de forêts et de tourbières qui n'en finissent pas.

Lundi 15, nous dormons au cap Kolka, il a plu toute la nuit et nous profitons d'une accalmie matinale pour aller faire un tour sur les plages désertes de cette pointe avant de rejoindre (toujours sous la pluie) Riga. Très jolie capitale, si ce n'est que la visiter sous les gouttes ce n'est pas très drôle, m'enfin ce n'est pas souvent que nous rencontrons un sale temps depuis notre départ !!

 

Mercredi 18 , Sigulda nous propose ses vallons verdoyants : le coin est surnommé la petite suisse lettone, mais là y a de la marge : le plus haut sommet culmine à 91m !! La station possède une piste de bob olympique, et nous nous payons un tour en luge d'été, génial.

 

 

 

 

Une chose étonnante dans ces pays, la barrière de la langue : il suffit de s'adresser à un autochtone en anglais ou en français (évidement il ne comprend absolument rien) et comme par magie, il devient muet ; si bien qu'à force on ne prend même plus la peine de parler anglais quand on entre à la boulangerie ( il comprenne pas plus alors autant se faire plaisir en français) : ça donne, « bonjour madame, tenez donner moi ce joli pain doré là, oui ....et ce sera tout merci ....bonne journée », la vendeuse nous regarde avec des yeux de merlan frit mais la bouche cousue !!


Publié à 12:38, le 15/06/2008 dans Journal de bord, Riga
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien