Tour d'europe en camping-car des piconvoyageurs

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis


«  Décembre 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 



Rubriques

Aprés le tour
Avant le tour
Journal de bord
La famille
Le projet
Léa
Mathilde
Nos voyages
Notre tour
Nous contacter
Pauline
Tiphanie

Menu

caramaya
au frontières de l'europe
Les marcoux en oz
Le tour du monde de solène et seb

norvège

 
 
 
 
 
La Norvège
 
 
Dans la région du Finnmark, les pistes de ski doo remplacent celles de ski de fond. Les résineux font place aux petits arbres maigrichons sur des collines (ah un peu de relief) ressemblant à la toundra ; C'est vrai qu'il faut être résistant sous cette latitude. Encore aujourd'hui on trouve de la neige. Ah qu'ils sont loin les citronniers du sud de l'Europe !!

Il fait 10° en moyenne l'été, ce qui nous donne une idée des températures
hivernales, sans doute un peu frisquettes.
Quelques maisons colorées mais très isolées et cachées derrière les arbres : on se demande de quoi vivent les habitants ; Dans leur « jardin », il y a des tipis et des tas de bois énormes. Les lacs alentours sont très sombres contrairement à la Finlande où les usines d'exploitation du bois coloraient en brun coca cola l'eau des lacs.

Sitôt passé la frontière, on trouve des aménagements spéciaux pour les camping-car avec eau et vidange + wc .

 

Samedi 5 : on arrive sur la mer de Barents, ça caille encore plus, le vent s‘en mêle, la grisaille aussi. Du coup on roule pas mal et on avance notre kilométrage à grands pas.
Il est 14 heures quand nous arrivons à l'embranchement qui nous mènerait vers le cap 140 kms plus loin. Nous patientons jusqu'à 17h00, mais le mauvais temps ne semble pas de dissiper, le « touristinfo » d'à côté n'a pas de meilleures prévisions, et le coût du cap serait de plus de 250 euros pour 6 : trop cher pour l'accès à la nature à notre goût, nous filons vers le sud. Désormais c'est le chemin du retour, encore quelques milliers de kilomètres nous séparent de notre village et tellement de merveilles encore...


La région du Finnmark nous conduit tranquillement
vers les îles Lofoten, et l'on se régale déjà à observer les rennes en totale liberté dans ces montagnes, on les côtoie de très prêt lors de nos premières randos, les cascades et les reliefs encore enneigés tombant dans la mer sont superbes. Mieux encore il fait beau ! On fait un tour à Tromso, ville la plus septentrionale de l'Europe, c'est de là que partent la plupart des expéditions pour le pôle. Une belle marche nous conduit à l'arrivée du téléphérique d'où l'on peut contempler la baie. Plus loin sur la route, il y a une superbe cascade avec la plus longue échelle à saumons d'Europe du nord, mais sans poissons malheureusement en ce moment...

 

 

 

 

 

Le Lonely planet indique que c'est le pays le plus cher du monde. Sympa comme entrée en matière .C'est aussi l'info que l'on a recueillie auprès des voyageurs que l'on a croisé, et Martin a les coffres pleins. Mais les tarifs d'entrée des musées et parcs animaliers nous font quand même bondir (entre 10 et 15 euros/pers), tout comme le prix des aliments. Mais que mangent-ils ?
Ben oui du poisson pour sûr, il abonde dans ce pays,
et Thierry nous a pêché quelques cabillauds délicieux. Mais de là à s'en couper une tranche au ptit déj...
Pour en finir avec les prix exorbitants pratiqués dans ce pays, celui du carburant entre 1.60 et 2 euros le diesel, et celui des clopes à 10 euros le paquet de Marlboro, joli score.

 

Ce 7 juillet est une date à ne pas manquer!!!!

 

Depuis quelques semaines déjà, nous vivons avec le soleil de minuit, et on s'accommode maintenant bien de cette luminosité permanente. On y trouve plein d'avantage, rouler tranquillou le soir, se promener même très tard. Les habitants font leur jogging à 23h, d'autres pêchent à la mouche à minuit passé, tout se passe comme s'il était 4 heures de l'après midi. C'est bien cool...en été.

 

Bon plan gaz camping-cariste : A l'entrée de Sortland sur les îles vesteralen, on peut remplir les bouteilles de gaz française avec les raccords internationnaux à la sociéte Halogaland varmeservice (face à la station esso, aller à la ZI)

 

En partant nous promener espérant trouver une bouteille à la mer, nous découvrons les ossements d'une baleine : oh !! Les gros nonos pour son chienchien. Et la chance nous sourit encore avec les beau soleil de minuit que nous observons depuis Martin garé en bord de mer à Eggum sur les Lofoten : bon plan pour les touristes : un champ mis à disposition face à la mer avec eau et wc.

 


La suite de la visite : plage de sable blanc et baie turquoise, un peu comme en Corse, mais en plus grand (plus frais aussi !) et sans yacht ni villa dégoulinante sur le rivage... la nature reste grandiose et belle. Nous faisons de belles balades en montagne et profitons au maximum de ces journées de beau temps.
Dimanche 13, nous quittons les Iles Lofoten pour rejoindre Bodu par le bac : les traversées sont très chères (surtout si on mesure + de 6m, c'est 3 fois plus), et nous calculons le parcours au mieux pour éviter d'emprunter les bac trop souvent.

Petite anecdote pour nous souvenir qu'il ne faut pas trop chercher après la station la moins chère pour faire le plein : à jouer à ce jeu là, Thierry a été obligé de siphonner 5 litres de carburant dans le réservoir d'un gugusse pour permettre à Martin de rouler jusqu'à la station suivante.


Lundi et mardi sous la pluie pour faire les 800 km qui nous séparent de Trondheim. Nous traversons les hauts plateaux désertiques du nord : il n'y a pas âme qui vive, et pas de station essence sur 200 km.
Seul la franchissement du cercle polaire nous fait sourire : les gens ont créé des centaines de kerns de part et d'autre de la route de façon très symbolique et très touchante. Du coup nous posons chacun notre petit caillou sur un des édifices. Plus loin le soir nous retrouvons un semblant d'obscurité à la tombée de la nuit.

 

 

 

Et puis soudain un remarquable parfum de bouse nous annonce la proximité d'une ferme. Fini les animaux exotiques du grand nord, nous retrouvons les vaches et les moutons, les jardins fleuris, et encore plus de maisons aux toits en herbe. Les lilas sont en fleurs, et les cerises sont juste mûres !! C'est le début de la région de fjords, nous n'empruntons que des routes magnifiques, difficiles de faire autrement d'ailleurs. Dès qu'on s'arrête Thierry jette sa ligne pour pêcher (et c'est du poisson frais pour la soirée). Plus bas nous trouvons maintenant des arbres fruitiers, des plantations de fraisiers (20 euros/kg !), de framboisiers et groseilliers : les scandinaves adorent les fruits rouges. Nous avons fait une cueillette sur des plans sauvages, avec le saumon et le maquereau de la pêche du jour, notre repas a été délicieux.

 

Trondheim : Jolie ville avec des bâtiments à étages, cela faisait longtemps qu'on ne voyait que des maisons ou des grosses bâtisses. Rues piétonnes sympas. En manque de sports mécaniques, Sophie a su traquer un départ de course de tondeuses à gazon en pleine ville.

Bon plan touristes : Valldal, départ de la croisière sur le fjord pour se rendre à Geiringer, l'office du tourisme met à disposition machine à laver et sèche linge pour 10 couronnes.

 

Malheureusement pour la croisière, l'éclaircie prévue n'arrive pas, nous préférons visiter le fond du fjord par la route qui donne accès à une cascade de 200m et à de jolies ballades tout autour : ceci nous permet de patienter une journée car cette croisière vaut vraiment le coup, c'est une des plus courue, et pour un prix pas trop écrasant, ce qui n'est pas négligeable dans un pays où l'on se fait aspirer le contenu du porte monnaie en rien de temps ! Malgré le ciel chargé du lendemain matin, nous embarquons pour la croisière: la grisaille gâche un peu l'excursion mais c'est quand même très beau : cascades en pagaille, fermes isolées et accessibles uniquement par bateau, étroitesse du fjord par endroit...

 

 

Le soleil de retour, nous traversons les hauts plateaux 1200m et avons même la surprise de voir une station de ski qui tourne encore à la mi-juillet et de passer au pied du glacier de Jostedalbreen, le plus grand glacier d'europe continental mesurant plus de 400 m d'épaisseur par endroit. C'est pour dire comme il fait chaud ici !!!

Nous apprécions plus la Norvège pour la beauté de la nature que pour la chaleur des habitants. Dans les villes, les commerces ferment très tôt (16h) y compris les boulangeries ; les gens ont l'air de filer chez eux, et les petites villes sont plutôt fantomatiques, genre western au moment où la cavalerie picon arrive ! Du coup en dehors des infos glanées dans les guides, nous n'avons rien appris de personnel sur les norvégiens. Un sur quatre possède une maison à la campagne, les autres ont soit un camping-car soit une caravane, ils sont très proches de la nature et font tout pour la préserver.

 

 

Nous visitons Bergen ce lundi 21 juillet, et oh chance, sous le soleil : il pleut 275 jours par an dans cette ville !! Nous la trouvons très agréable, très colorée, et très animée : nous faisons à pied la montée du funiculaire qui donne un très bel aperçu de la ville et du port. Puis petite balade dans la vieille ville et sur le marché au poisson « pour touriste » : là plus qu'ailleurs les prix sont dingos. On peut trouver de la baleine séchée et fumée (que nous avons goûtée par curiosité) : la Norvège continue de chasser les rorquals bravant ainsi ouvertement les interdictions internationales.
Juste à côté, on trouve des marchands de peaux : peaux de rennes bien sûr mais aussi de loup, de phoque, renard...brrr cela nous dérange.
Bergen est aussi une ville avec des musées et beaucoup d'autres attractions, mais les tarifs des entrées, surtout quand on est famille nombreuse, sont un vaccin contre la culture (entrée des musées 10 euros en moyenne). Nous nous étions déjà fait la remarque en visitant Tromso et Alta au nord, où l‘on peut trouver des peintures rupestres (14 euros/pers), ainsi que dans les petites villes pour entrer dans les églises (6 euros/pers).


Bon plan parking camping car dans Bergen : le quartier universitaire, à 500m du centre, gratuit et calme car les étudiants sont en vacances.


Même si la Norvège est magnifique, le fait de jongler avec les nuages
et la pluie pour caler nos visites nous pèse, de plus le manque de chaleur pour pouvoir enlever nos sweat et nos pantalons commence à nous gonf...., nos réserves de nourriture sont bientôt à zéro, le tout conjugué avec le prix du carburant et des traversées en bacs exorbitantes, nous poussent à écourter notre parcours et couper de Bergen vers Oslo sans visiter la partie sud du pays (ça fera l'occasion d'y revenir).

Les routes du pays sont très bien entretenues, il y a des centaines des tunnels, certains avec rond point multidirectionnel, un vrai gruyère, des ponts en tous genres, et des routes taillées à flanc de montagne. Les parkings en bord de route sont très nombreux et très bien équipés (parfois avec eau chaude dans les sanitaires), très souvent, on peut vidanger et faire le plein d'eau potable.

A croire qu'il y a un esprit bienveillant sur les voyageurs car depuis Bergen pour n'avons plus vu un nuage et sommes passés de 14° à 28°ce qui nous convient très bien.


Le 22 juillet nous avons partagé la soirée en compagnie de Céline, Pascal et leurs deux petits bouts, une famille qui était entrée en contact avec nous alors que préparions notre voyage et qui est partie de France début juillet pour effectuer un tour d'Europe de 6 mois, mais en sens inverse du notre. Nos enfants ont apprécié le fait de jouer avec d'autres petits français et nous avons échangé divers bons tuyaux sur nos périples. Quand on discute avec des gens qui sont dans le même trip, les idées convergent souvent vers les mêmes centres d'intérêts et la discussion a été très agréable.

Dès la sortie des fjords, la route franchit le superbe plateau de Hardangervidda, nous faisant admirer les forêts et les rivières des alpages. La descente sur Oslo est très douce, nous permettant de faire de belles poses sur le trajet : cratère de météorite, église en bois debout ou parc animalier (où nous voyons des élans et des ours), et beaucoup de lacs où nous pouvons nous baigner et nous bronzer sur les abords.

 

 

 

Drôle d'Oslo : Tout content de trouver un petit parking à côté du centre ville, nous débutons notre visite de la capitale par un petit jardin rempli d'héroïnomanes se shootant en plein jour, vautrés dans l'herbe et sous le regard de tous, sans aucun étonnement des passants. Mais notre visite n'en finit pas de nous surprendre. Le centre grouille de personnes insolites dans le style hard métal, punk, sdf, saltimbanques en tous genres proposant leur numéro pour gagner quelques euros, travestis...) tous plus exubérants les uns que les autres. Il y a bien sûr de beaux bâtiments mais la population est tellement originale.


Retour à notre petit parking : une prune de 80 euros nous attend sagement sur le pare brise pour mauvais stationnement : la place était réservée aux employés du bâtiment voisin, mais tout ça écrit en norvégien !
Cerise sur gâteau, la poste encaisse 10 euros au passage pour manipulation administrative de PV.


Pour se consoler, nous dégottons un mini emplacement en bord de mer dans un coin très tranquille au sud d'Oslo, et décidons d'y rester 2 jours.
En plus le 26 c'est l'anniversaire de Pauline, donc la journée passe en baignades et rigolades. Déjà 11 années de tendresse et de douceur.

Les abords de la capitale fourmillent de petits ports : des milliers de bateaux naviguent le soir ou le week-end vers les îles alentour. Les pieds dans l'eau, la tête dans les montagnes, les habitants d'Oslo ont loisir de pratiquer le ski ou la voile sans même prendre leur voiture.

 

Dans l'ensemble les norvégiens ont un très haut niveau de vie, et le taux de chômage est quasiment nul : les étrangers sont nombreux à venir s'y installer.
Nous passons en Suède, pour sauter sur le premier centre commercial qui se pointe, nous commençons à avoir les dents longues !! La Norvège a explosé le budget.
 

 

 

 


Publié à 21:45, le 10/07/2008 dans Journal de bord, Sortland
Mots clefs :
Commentaires (7) | Ajouter un commentaire | Lien

Commentaire sans titre

C'est la dernière ligne droite, profitez du soleil de minuit sur les îles Lofoten et des couleurs magnifiques. Tu vas pouvoir jouer dans le film d'astérix avec tes moustaches.

A bientôt

Ari

Publié par Anonymous à 19:49, 11/07/2008

Lien

bonjour à tous

profitez en bien, il ne vous reste plus qu'un mois.
oui, c'est sur qu'ils te gardent le premier rôle dans astérix.
dimanche on part 8 jours à la mer et on vous retrouve virtuellement à notre retour.
bises à tous jérémy

Publié par jérémy à 12:07, 17/07/2008

Lien

Enfin ....

J’ai enfin trouvé le moyen (avec les conseils d’ARI l’informaticien !) et le temps pour consulter une partie des récits de votre superbe voyage et vous donner quelques petites nouvelles des « grimpeurs » et des montagnards.
A part une multitude de blessés (heureusement sans gravité) et une météo ma fois fort capricieuse depuis le début du printemps, les divers stages se sont déroulés dans de bonnes conditions (hébergement « 3 étoiles » à la Morte : Merci Tapon !!). Pour info, Gérald et Nicolas ont réussi le SMO2 et Patrice a satisfait aux tests probatoires du BE Aspirant Guide. Côté opérationnel, quelques interventions « techniques » et parfois des chamailleries futiles (comme dans les vieux couples) avec nos collègues du … (je vous laisse deviner).
A part cela, je pense que beaucoup aimeraient être à votre place pour profiter de chaque instant de ce voyage au cœur de l’Europe et d’emmagasiner images, rencontres, aventures, …
Profiter encore un maximum de ce séjour exceptionnel.
Au plaisir.

Publié par ethomas à 15:05, 17/07/2008

Lien

coucou les amis :)

Pensons bien à vous. Vivement vos impressions en direct ' liv '. Profitez-en les loulous ! C'est magique ce que vous vivez aujourd'hui en famille ! Heureux de voir les photos de vous et ces beaux paysages. Thierry l ' viking, je suis étonnée que tu n'te sois pas encore rasé le crâne tout en gardant cette belle moustache :) et quelle pêche !!!! Enormes bisous à vous tous !!! Lorette Raf Tanguy et Thaïs

Publié par Clem'family à 16:21, 23/07/2008

Lien

Commentaire sans titre

Très belles photos et super récit de norvège qui me donne envie d'y retourner surtout quant on s'éclate derrière l'ordi de l'off reg. Bon retour

Ari

Publié par Anonymous à 08:36, 27/07/2008

Lien

l homme aux mille visages

tapon , j espere que tu as fait des photos de tous tes portraits( va faloir voir un psy qui donnera une expliquation a tout ça ) bravo Sophie pour pouvoir vivre avec ce carpedien de cinglé et egalement pour tes recits qui nous font réver a chaque lecture.
je vous embrasse les minettes et merci pour vos superbes dessins .bonnes descentes , vous nous manquer. bisous les monéterons (ps: arretez vous a la maison , le barbecue est pret.)

Publié par Anonymous à 22:42, 27/07/2008

Lien

Hello Les aventuriers !!!!!!!!!!

Un Enorme Bisous à Mathilde pour son anniversaire !!! Je pense que nous verrons ta p'tite frimousse derrière un beau gâteau :) A trés bientôt les Amis ! Lorette Raf Thaïs Tanguy

Publié par Clem'family à 09:54, 4/08/2008

Lien