Tour d'europe en camping-car des piconvoyageurs

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis


«  Décembre 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 



Rubriques

Aprés le tour
Avant le tour
Journal de bord
La famille
Le projet
Léa
Mathilde
Nos voyages
Notre tour
Nous contacter
Pauline
Tiphanie

Menu

caramaya
au frontières de l'europe
Les marcoux en oz
Le tour du monde de solène et seb

suède

 
 
 
 
La Suède
 
 
 

Sitôt la frontière passée, nous nous précipitons dans la première grande surface que l'on trouve pour enfin se faire plaisir et pour refaire le plein des coffres de Martin qui commençait vraiment à crier famine.
Les constructions suédoises ressemblent à celles des voisins scandinaves avec une dominante pour le rouge mais l'on commence à voir apparaître quelques maisons en brique.
Les fenêtres n'ont toujours pas de volets (ils prétendent ne pas en mettre car il n'y a pas de voleurs !).
Nous passons quelques jours dans le centre à coté du lac de Vaterm afin de profiter du soleil et de la baignade, les campings sont surpris de voir des Français et nous avouent en voir très peu. Cela dit il y a peu de visiteurs étrangers, à part les allemands qui sont partout, nous voyons très peu de camping car, et du coup il y a peu d'infrastructure pour nous : eau, vidange...

La formule camping en Scandinavie et souvent forfaitaire avec un tarif de 13 à 20 euros suivant le nombre d'étoiles.

Dimanche 3 août, c'est l'anniversaire
de notre petite Mathilde : 8 ans de bonheur, et quelques cadeaux à déballer....en soufflant les bougies sur la pizza, car les pâtisseries ne sont pas légende.

La région du Smaland rassemble une grande partie des artisans verriers très réputés en Suède et nous profitons d'une usine ouverte au public pour en faire la visite. Les enfants sont très intéressées, nous aussi, les souffleurs de verre et les graveurs façonnent quelques merveilles sous nos yeux et en peu de temps.

Direction l'île l'Öland et ses 400 moulins à vent, très prisées des vacanciers suédois, et bordée de sable blanc. Nous y visitons une ancienne forteresse en ruine, elle domine la ville de Borgholm où nous faisons un joli petit tour : rues pavées et vendeurs de souvenirs, quelques commerces, et un petit port où dormir.
Mais le mauvais temps revient, nous quittons l'île, et regagnons un peu plus le sud, dans la région du Skane.
Un extraordinaire rayon pain nous accueille dans chaque grande surface ; toujours sans croûte, mais de toutes les couleurs, et de toutes les farines. Nous avons acheté des spécialités suédoises : non pas des krisprols, mais des galettes troutroutées, on dirait des roues de vélo ! super bon !!

Nous avons passé une journée dans le musée de la marine de Karlskrona : excellente visite, avec des animations pour les enfants et des infos intéressantes pour les parents : on peut monter à bord d'un navire de guerre, visiter un sous marin, ou couler un galion du 18è en tirant au canon !!
En règle générale dans le pays, le culturel est très accessible et souvent gratuit pour les enfants.

 

 

 

A l'école, l'anglais est enseigné dès 7 ans, et les jeunes se débrouillent très vite très bien : du coup, même la caissière ou le pompiste, maîtrisent suffisamment cette langue : comme quoi il y a des enseignements à tirer chez nos voisins.

 

La Scandinavie est partout très propre, on ne dira pas qu'on n'a jamais vu un papier gras ni une canette, mais en général tout est nickel. On trouve facilement tout ce dont Martin a besoin pour ronronner, et les équipements sont modernes (normal, on est au pays d'IKEA) !

Les suédois doivent être d'excellents golfeurs (sport que l'on ne pratique pas du tout), on trouve des terrains tous les 10 km, un peu comme les terrains de foot chez nous.

 

 

La région du Skane bénéficie d'un climat très doux, propice aux cultures, et Martin roule au milieu des pommiers : ce coin est réputé pour la production de pomme : culture, usine de conditionnement et boutique pour la vente se suivent le long de notre route.


Etant donné que nous avons gardé quelques jours de rab
pour finir ce tour en douceur, nous nous arrêtons dans cette région pour profitez du soleil (de retour pour 3 jours) : Simrishamn est un joli village avec maisons colorées ou à colombages, ruelles pavées parfaites pour la flânerie. Juste en dessous, de longues plages de sables fins, avec accès aux campings cars, nous permettent de nous « poser » tranquillou. Matinée balade le long de la mer, et après midi bronzette à l'abri des dunes et châteaux de sable avec les filles.


La police est complètement absente sur toute la Scandinavie, hormis les radars plantés très fréquemment, même dans les village type Saint Martin limité à 30 km/h, il n'y a pas de répression fliquées, tout est automatisé.

 

 

Nous arrivons bientôt au terme de notre voyage, déjà 4 mois et 20 000 km au compteur : alors bien sûr des petits soucis nous en avons rencontrés quelques uns. Jusque là nous n'avons pas parlé du vieux chnoc qui nous a défoncé le marche pied de Martin en Norvège : pour lui, j'ai sorti tout mon vocabulaire de circonstance, Thierry a fait le gars bien embêté, et il a fini par nous donner tous les billets de son porte feuille !! Après il est parti, sa bagnole bien rayée aussi, et en presque un clin d'œil Thierry a redressé la marche.
Il y a aussi les camping caristes allemands : nous n'avions pas d'à priori, mais maintenant on est tenté de les appeler les bochs !! il y a celui qui s'est mis à gueuler parce que Thierry pissait dehors, en prétextant que ça sentait mauvais : ben ouhai avec 12° en moyenne dans ce coin là et des pluies très fréquentes, c'est sûr ça allait vite puer !! M'enfin celui là je lui aurais volontiers vider un semi remorque de crottin tout autour de son camion !!
Et puis, il y a celui qui n'a pas hésité une seconde à garer sa croûte pile devant nous, nous gâchant la vue sur le joli petit port, mais bon celui là a oublié justement son marche pied, et on l'a embarqué !! bien fait.
Enfin il y a tous les jeunes idiots qui déboulent sono à fond croyant nous en faire profiter, ou ceux qui nous klaxonnent à 5h du mat, les jaloux qui partent bosser quand on est en vacances !!
Sans tous ces crétins que l'on pense ne croiser qu'en France, le tour aurait été plus monotone !!

 

 

Nos 14 m2 pour 6 sont parfois un peu juste, et nous serons tous très heureux de retrouver notre maison et la large surface dont nous allons disposer à nouveau. On ne compte plus le nombre de fois où l'on s'est cognéla tête dans la capucine ou dans un placard, ni les bleus et bosses aux genoux et sur les coudes qui dépassent toujours trop. Pourquoi ne pas évoquer l'intimité du couple avec des enfants qui ne sont plus des bébés !!! A 11 ans le coup de la tempête c'est comme le père noël, on n'y croit plus!!

Que dire de la machine à laver, de la chasse d'eau des wc et de l'eau chaude à volonté pour la douche. Et aussi du four où les filles ont hâte de voir cuire leur premier gâteau au chocolat !


Notre voyage a été merveilleux, mais nous gardons nos autres impressions de retour pour plus tard...d'ici quelques temps nous pourrons mieux les évaluer.

 

Nous passons en Suède par le pont de Oresund, arrivant directement dans Copenhague.


Publié à 11:50, le 6/08/2008 dans Journal de bord, Malmö
Mots clefs :
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Commentaire sans titre

bien reçu votre sms de stockholm .Merci et Bonjour à la Suède de notre part!
Pour ce qui nous concerne enfin les vacances se profilent ;nous partons le 8 aout pour .....la bretagne!
On vous embrasse tres fort et profitez bien de vos derniers kilomètres.
Marie

Publié par eric anouk marie à 21:37, 6/08/2008

Lien